Marina Café Noir | Francese
595
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-595,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,qode-theme-ver-13.5,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Marina Café Noir – Festival de Littératures appliquées
Le Festival de Cagliari

Marina Cafè Noir – Festival de Littératures Appliquées, tout premier Festival littéraire en Sardaigne, est né à Cagliari en 2003, dans le quartier historique de La Marina, suite à l’initiative d’un groupe de lecteurs et activistes culturels qui plus tard ont fondé l’association culturelle Chourmo.

MCN naît de la volonté d’organiser un Festival conçu comme une fête populaire des savoirs partagés : de son ingrédient principal, les histoires, il faut s’en approprier pour les ramener dans les rues, les places, les bars, les magasins, les ateliers des artisans et auprès du public en général.

 Un Festival plus attentif aux histoires et aux auteurs qu’aux cas littéraires ou best-sellers, qui se distingue depuis toujours par sa formule, où les langages artistiques se hybrident à partir de la littérature : en fait, l’ossature même du Festival se fonde sur des performances et lectures originelles et inédites qui portent sur scène les livres et les histoires que l’on propose.

Autour de tout cela et pour compléter le thème, MCN évolue autour de débats, rencontres,  films, concerts, spectacles, ateliers, expositions, installations et kermesses culinaires au grand air, dans une ambiance joyeuse où des gens de tout âge et de toute provenance se retrouvent, au carrefour entre culture et fête populaire.

Un Festival aussi bien engagé que « des rues », populaire et gratuit, qui a l’ambition de vouloir démontrer que la culture et la littérature ne s’éloignent pas beaucoup du quotidien, et que la fête peut et doit faire partie des deux.

Le Projet

Chaque année Marina Cafè Noir porte sur un titre et sur un thème principal, qui ensuite se développe et prend son envergure dans le programme qui accompagne ce rendez-vous du mois de Juin, que tout le monde attend : un long week-end de fête précédé et suivi par de nombreux événements le long de toute l’année.

Les sujets abordés vont de l’anthropologie à l’histoire, la politique, le social, la géographie et l’art, qui se axent tous encore et toujours sur des thèmes tels que les migrations, les droits de l’homme et civils, les contre-cultures et contre-économies, l’emploi, les prisons, ou encore la criminalité et les mouvement qui s’y opposent, l’éco-durabilité, les cultures underground et les cultures qui résistent.

 

Le programme évolue donc autour des actions et des rendez-vous de musique, théâtre, cinéma et arts visuels, liés aux lieux comme à la nourriture et à la convivialité. MCN est un projet qui a la conviction qu’en temps sobres la littérature et son partage peuvent devenir un lieu où l’on peut continuer de produire une pensée critique et utopique. Comme nous le rappelle Paco Ignacio Taibo II, “le monde est devenu plus complexe, et la littérature est en mesure de le raconter ; nous le croyons profondément. Tout comme nous croyons profondément qu’on puisse tenir un livre d’une main et une bière de l’autre main et que le goût de la bière ainsi s’améliore, et avec lui aussi bien celui du livre ”.